Photo by Fons Heijnsbroek

Le Pôle ressourcerie du Chablais a reçu au mois de mai 2021, l’agrément pour porter un atelier et chantier d’insertion (ACI).  Suite au dossier de demande déposé auprès des services de l’Etat, la DDETS (Direction départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) a analysé notre projet d’accompagnement socio-professionnel. L’association a ensuite présenté son projet devant un comité et a reçu un avis favorable unanime faisant entrer l’association dans le champ de l’insertion par l’activité économique. 

L’association est maintenant une SIAE et dans ses fondateurs on trouve tous les modèles de Structure de l’Insertion par l’Activité Economique. Tout comme l’Atelier Re-née et Chablais Insertion, la R’MIZE est un Atelier et Chantier d’insertion. Nous retrouvons également des entreprises d’insertion (EI) comme Tri-Vallée ou les AI (Associations intermédiaires) comme Chablais Inter emploi, toutes les deux également membres fondateurs.

La R’MIZE se réjouit de pouvoir créer prochainement des emplois et de nouvelles opportunités d’insertion professionnelle par l’activité économique. L’agrément valide pour l’embauche de 9 personnes en contrat à durée déterminée d’insertion, dits CDDI, co-financé par l’Etat.

L’IAE Quesaco?

« L’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement. L’insertion par l’activité économique, notamment par la création d’activités économiques, contribue également au développement des territoires » (art. L.5132-1 du code du travail).

Les différentes structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) proposent une mise en situation d’emploi avec un rythme de travail adapté et un encadrement spécifique qui permettent à ces personnes de retrouver des repères professionnels et personnels utiles pour leur recherche d’un emploi.

Les missions des SIAE :

  • –  Salarier des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles ;
  • –  Mettre en œuvre des modalités d’accompagnement individualisé ;
  • –  Construire un parcours permettant le retour à l’emploi classique.

Le Pôle devient maintenant une SIAE et prend part à la mission globale visant un retour à l’emploi durable des personnes éloignées de l’emploi. Croyant fermement que l’éloignement de l’emploi ne se résume pas uniquement à l’absence d’emploi pouvant être résolu par la signature d’un contrat mais qu’il peut exister des raisons extra- professionnelles, l’association déploie un véritable accompagnement socio-professionnel. L’humain est complexe, les freins d’accès à l’emploi doivent être levés pour un retour stable et durable vers des emplois classiques. 

Nos emplois sont des passages, une étape de vie vers un retour à l’emploi classique. Nous prenons le temps d’analyser le besoin, de co-construire avec l’employé son projet professionnel et de lever les freins qui peuvent exister

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) : une des structures de l’IAE

Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) se situent dans le champ de l’économie sociale et solidaire. Ils jouent un rôle essentiel dans la création et le développement d’activités nouvelles. 

Les ACI sont des dispositifs conventionnés par l’Etat. C’est un outil d’inclusion sociale et professionnelle. L’objectif est d’utiliser la période de 24 mois maximum; durée des contrats des salariés en insertion (CDDI), pour leur permettre d’acquérir des savoir-faire professionnels, techniques, des éléments théoriques et de formation générale, ainsi que des savoirs-être. Cette période permet également d’accompagner et de préparer la réinsertion sociale et professionnelle des participants qui pour la plupart ont eu une longue période d’inactivité. une personne est éligible à partir de 1 an et 1 jour de chômage. 

Le Pôle a donc construit et déposé son projet détaillé d’insertion professionnelle. Le projet de la structure est constitué des 4 axes du dossier unique de demande de financement. Ces quatre axes révèlent l’organisation spécifique de l’accueil et de l’accompagnement proposé sur :

  1. Accueil et intégration du salarié en insertion,
  2. Accompagnement social et professionnel,
  3. Formation des salariés en insertion,
  4. Contribution au développement du territoire.

Sur cette base l’association est conventionnée pour une durée de 3 années. 

La structure humaine de l’ACI?

Une fois conventionnée, la structure met en place son organisation. Ainsi, elle recrute en fonction du nombre de postes en insertion concernés, à minima un encadrant technique et un accompagnateur socio-professionnel ainsi qu’un directeur. Ces salariés, dits permanents, ont pour mission d’assurer la mise en œuvre du projet d’insertion présenté aux services et d’accompagner les salariés au cours de leur parcours. 

Les salariés référés par les prescripteurs habilités  ou les orienteurs sont employés sous un contrat dit CDDI (contrat à durée déterminé d’insertion) avec des durées hebdomadaires de travail variables et adaptées à la situation du salarié; 26 heures par semaine dans le cadre du Pôle. 

Des entretiens individuels sont proposés aux salariés l’objectif étant de permettre au salariés sur plusieurs problématiques et d’avancer ensemble vers un retour positif vers l’emploi. Plus qu’un simple contrat, ce contrat limité dans le temps offre la possibilité d’une prise en charge globale et d’un accompagnement du salarié. il est limité dans le temps à 24 mois, car il s’agit ici d’un passage et non d’une situation visant à perdurer. 

Qui peut être recruté ?

Les personnes sont orientées par des services sociaux ou de l’emploi. Généralement, il s’agit de personnes sans emploi depuis une longue période (plus de 24 mois) et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, notamment :

  • – les jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté,
  • – les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS…),
  • – les personnes de plus de 50 ans en difficulté
  • – les travailleurs reconnus handicapés
  • – parents isolés 
  • – personne sans domicile fixe… 

L’individu recruté s’engage, outre son travail, à réaliser un travail sur ses problématiques socio-professionnelles et à accepter l’accompagnement qui est mis en œuvre. 

L’individu est alors pris dans sa globalité et non uniquement dans sa dynamique emploi. les freins du retour à l’emploi sont plus larges que simplement le fait d’être en emploi ou non. 

L’ACI en pratique

Une fois recruté, le salarié va alors réaliser avec son encadrant technique et son accompagnateur socio-professionnel la construction de son projet professionnel. Lors d’entretiens individuels, nous faisons le point sur la situation du salarié et ses besoins. nous identifions ici les freins et en accord avec le salarié nous établissons une feuille de route incluant les points sur lesquels le salarié devra travailler au niveau professionnel et social. Régulièrement, il fera un point d’étape avec l’encadrement et cette feuille de route sera ajustée. 

La structure propose alors des formations sur différents points: informatique, préparation d’entretiens d’embauches, rédaction… Ces formations sont données au sein de la structure ou à l’extérieur en groupant les demandes avec d’autres SIAE pour optimiser les séances. Ainsi l’USIE 74 permet aux structures de proposer une offre de formation plus variée. 

Le salarié est également invité à réaliser une PMSMP; une période de mise en situation en milieu professionnel. Cette période de 1 mois au sein d’une entreprise, permet au salarié de découvrir une entreprise  et/ou une activité professionnelle. Cela permet de valider une nouvelle orientation ou d’insérer plus facilement la personne vers un emploi durable. 

Durant tout le parcours, la SIAE favorise les contacts des salariés avec les entreprises; l’objectif final étant un retour vers un emploi durable. 

Pourquoi le Pôle Ressourcerie du Chablais a choisi d’être un ACI ?

Depuis sa création via la constitution de ses statuts, l’association exprimait sa mission de la façon suivante: 

Art 2 des statuts de l’association: “L’association a pour objet la création dans le Chablais d’un Pôle Ressourcerie au sens d’une activité d’économie circulaire fondée sur la collecte, la valorisation, la transformation et la vente de produits collectés dans les déchetteries, dans les points de dépôt ou directement auprès des entreprises, des structures et des habitants du Chablais (territoires de la CCPEVA et de Thonon Agglomération principalement). Le Pôle Ressourcerie aura pour vocation de sensibiliser au tri, au recyclage, au réemploi, à la valorisation et à la réduction des déchets, aux bonnes pratiques de réemploi, et à la consommation responsable. Il participera à une mission d’intérêt général aux côtés des collectivités locales. Il sera support à des activités :

      portées par des habitants du territoire désireux de s’engager dans des actions à fort impact environnemental et social,

      dédiées à des personnes en voie d’insertion sociale et professionnelle.”

Réunissant en son sein 4 structures de l’IAE (Chablais insertion, Atelier Re-née, Tri vallée et Chablais inter emploi), l’association souhaitait mettre en place un projet environnemental impactant qui trouve son équilibre économique mais également social. Social par la création d’emploi et l’offre proposée mettant en avant la mixité sociale. 

Bénéficiant d’expertise interne dans le domaine et convaincue qu’un accompagnement réussi peut donner de nouvelles opportunités aux personnes intégrant ces dispositifs, l’association avait la volonté de proposer de nouveaux emplois sur le territoire et d’accompagner les salariés via son projet. 

L’IAE a souvent mauvaise presse alors qu’elle constitue une étape de vie et surtout une opportunité de travailler sur des problématiques additionnelles non prises en charge au sein d’entreprises classiques. 

Pour en savoir plus sur les organismes qui peuvent mettre en oeuvre des ACI👇 https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/insertion-activite-economique/article/ateliers-et-chantiers-d-insertion-aci-201158